vitamines.fr
Les nutriments essentiels à notre santé

Vitamines B

D’abord considérée comme une seule vitamine (comme la vitamine E ou D), les chercheurs en nutrition se sont très vite aperçus qu’il n’y avait pas qu’une seule vitamine B mais qu’il s’agissait en réalité d’un groupe de huit vitamines hydrosolubles clairement différenciées mais que toutes sont nécessaires au métabolisme des macronutriments, protéines, lipides et glucides. Généralement, on retrouve plusieurs vitamines B groupées dans les aliments qui les contiennent, elles cohabitent souvent ensemble.

Les vitamines B forment un groupe de vitamines clairement différenciées

Parmi le groupe des vitamines du groupe B, on compte la vitamine B1 – la thiamine – on dénombre ensuite la vitamine B2 – ou riboflavine – vient ensuite la vitamine B3 – la niacine ou nicotinamide, puis la vitamine B5 – l’acide pantothénique – qui sera suivi de la vitamine B6 (la pyridoxine), alors que la vitamine B8 est nommée biotine, qui suivra la vitamine B9, bien connue sous le nom d’acide folique ou folates, et enfin la vitamine B12 qui porte le nom de cyanocobalamine. Mis à part de ce classement traditionnel des vitamines du groupe B, l’adénine (composant de l’adénosine) était autrefois considéré comme la vitamine B4 alors que le myo-inositol (un isomère de l’inositol) était connu sous le nom de vitamine B7.

Fonctions des vitamines du groupe B

Les vitamines du groupe B partagent un certain nombre de fonctions communes. Parmi celles-ci, nous savons qu’elles participent au métabolisme des protéines et des acides aminés qui les composent, au métabolisme des glucides et des graisses (lipides). Elles participent au maintien d’une peau en parfaite santé et de muscles solides. Elles contribuent au fonctionnement du système immunitaire, elles participent au fonctionnement du système nerveux, elles facilitent la croissance cellulaire et leur multiplication (dont les hématies), elles réduisent les méfaits du stress et participent à d’autres métabolismes encore.

Autre particularité, les vitamines B sont hydrosolubles, elles sont donc progressivement éliminées sans pouvoir être stockées (à l’opposé des vitamines liposolubles stockées dans les graisses). Les vitamines du groupe B doivent donc être apportées régulièrement par l’alimentation ou des compléments alimentaires.

Les vitamines du groupe B jouent le rôle de cofacteurs et de précurseurs enzymatiques

Indispensables au métabolisme de transformation des nutriments tels que les protéines, les graisses ou les sucres, les vitamines B jouent très souvent un rôle indispensable de coenzymes ou de précurseurs enzymatiques, sans lesquelles la transformation des aliments en nutriments pro énergétiques serait impossible.

Par exemple, la vitamine B1 est un cofacteur du complexe pyruvate decarboxylase, autrement dit, elle intervient au départ du métabolisme des glucides qui aboutira en finalité à l’ATP, notre molécule-support des phosphates qui eux-mêmes, vont libérer de l’énergie. La niacine (vitamine B3) est un précurseur du NAD+ et du NADP+, un facteur enzymatique qui intervient sur un nombre incalculable de transformations métaboliques (glucides > pyruvate, cycle de Krebs…) et sans lequel la vie de l’organisme serait elle aussi impossible. De même, la vitamine B6 intervient sur le métabolisme des acides aminés et des protéines, la biotine joue un rôle de coenzyme indispensable aux acides gras, aux sucres et aux acides aminés alors que les vitamines B9 et B12 jouent également un rôle de cofacteur important.

Pour aller plus loin...